Guidance introspective

Le praticien utilise ses connaissances et son expérience pour que la personne guidée puisse :

  • changer d’états de conscience facilement et s’ouvrir à une réalité plus vaste (dite "non ordinaire"),
    dans le but d'explorer son intériorité ;
     
  • élargir ses canaux de perception ;
     
  • nourrir le dialogue entre conscient et inconscient  grâce à un travail co-créatif, afin de diminuer la puissance des programmes inconscients (schémas automatiques, croyances irrationnelles, etc.), ce qu’une simple compréhension intellectuelle ne permet pas ;
     
  • focaliser son attention sur ses ressentis, ce qui annihile la préoccupation inhérente aux symptômes/problématiques,
    source de blocages et de limitations ;
     
  • adopter une posture d’observateur conscient, en exerçant une présence attentive et une écoute active. "Accueillir", "observer", "laisser agir", "s’en remettre", "remercier", s’avèrent alors autant d’états d’être transformateurs, libérateurs et thérapeutiques ;
     
  • suivre sa guidance intérieure, une dynamique qui redonne au mental concret son rôle de serviteur et lui retire celui de gouverneur omnipotent. Ce renversement fait opérer un changement radical de philosophie = ne plus se laisser diriger par sa "tête" et ses peurs, mais écouter le langage intelligent de son/ses "corps" ;

En consultation, l’exploration intérieure offre un double bénéfice : mesurer directement les effets libérateurs d’un auto-soin, tout en expérimentant les différentes étapes d’un processus thérapeutique, qu’il est ensuite possible de s’approprier si on le pratique régulièrement.

« Aucun problème ne peut être résolu sans changer le niveau de conscience qui l'a engendré »
Albert Einstein